Patrimoine Culturel de Noyelles-sur-Mer / Cultural Heritage

Le Cimetière chinois de Nolette

Pendant la Première Guerre mondiale, Noyelles abritera une importante base arrière britannique dont un grand camp de travailleurs immigrés chinois. Près de 12 000 coolies furent recrutés par l’armée britannique entre 1917 et 1919 dans le cadre du Corps de travailleurs chinois, (Chinese Labour Corps), pour des tâches civiles à l’arrière du front mais certains connaîtront les zones de combat. À ce titre, ils représentent l’une des premières immigrations chinoises en France. Ils avaient l’interdiction de se mêler à la population civile du lieu et étaient affectés à des tâches ingrates et rudes. Beaucoup sont morts d’une épidémie de choléra qui a sévi dans le camp, de tuberculose et surtout de la grippe espagnole en 1918-1919, certains furent tués au combat. Le cimetière chinois regroupe plus de 800 stèles de blanches ornées d’inscriptions en anglais (« Faithful unto Death » ou  » Though death he still liveth » ou encore « A good reputation endures for ever ») ainsi que d’idéogrammes en chinois et sur quelques-unes, très rares, le nom du défunt. La Commonwealth War Graves Commission entretient, le plus grand cimetière chinois d’Europe.

Le Chemin de fer de la Baie de Somme – Le Réseau des Bains de Mer

Le Chemin de Fer de la Baie de Somme vous offre l’opportunité de voyager à bords de trains historiques, sur l’ancien « Réseau des Bains de Mer ». Ce réseau d’intérêt local, ouvert en 1887, est entièrement préservé par notre Association, depuis 1971. Vous pouvez rejoindre et visiter les stations balnéaires de Cayeux-sur-Mer, Saint-Valery-sur-Somme et Le Crotoy. La gare de Noyelles-sur-Mer assure la correspondance, comme à l’époque des Chemins de Fer Economiques, avec la ligne SNCF « Paris-Boulogne-Calais ». Voyager à bord de nos trains, c’est replonger dans une ambiance « Belle-Epoque », voyager au rythme de 25 km/heure pour observer les paysages traversés qui diffèrent selon les saisons. C’est également la possibilité de découvrir une collection de matériel ferroviaire restauré au fil des années par une équipe de passionnés.

L’histoire du village

En vertu d’une charte, octroyée en 1194 par Guillaume III Talvas, Comte de Ponthieu, Noyelles est instituée en commune. L’original de cette charte, rédigée en latin sur parchemin se trouve dans les locaux de la mairie. Cette charte constitue l’une des richesses les plus importantes de l’histoire du village. Au fil des siècles, l’ensablement naturel et la succession des digues ont réduit la surface de la Baie. Les terrains gagnés sur la mer ou « renclôtures » sont exploités comme pâturages. On y découvre des milieux naturels remarquables entre les prés-salés où paissent les moutons de l’estran et les Marais de prestige.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :